Trouver un vie

Trouver un VIE : le meilleur moyen reste les candidatures spontanées!

Trouver un contrat VIE c’est d’abord être pro-actif, savoir se vendre, adopter la bonne attitude et stratégie.

Alors que beaucoup pense que la recherche d’offres en ligne soit le meilleur moyen de trouver un VIE, la réalité est nuancée. Selon une étude de Business France seul 30% de l’ensemble des recrutements en volontariat international en entreprise se font via les offres postées sur internet.

Il est vrai que beaucoup d’entreprises ne diffusent pas leurs annonces sur Civiweb et pourtant elles embauchent des VIE. Ainsi comment accéder au marché caché et comment faire pour trouver les liste des entreprises à démarcher?

La candidature spontanée est une « arme » efficace pour prouver ta motivation et éventuellement contourner la compétition.

Les candidatures spontanées vont être une très bonne stratégie pour trouver un VIE, davantage encore si tu as un profil spécialisé en adéquation avec les offres mais qui dans ton domaine se font rares.

La part des jeunes partis en VIE (Volontariat International en Entreprise) met en évidence la place primordiale occupée par les candidatures spontanées parmi les modes de recrutement. Ce type d’embauche est particulièrement privilégié par les grands établissements qui sont des viviers importants d’offres VIE.

Les opportunités pour les jeunes souhaitant vivre une expérience en VIE ne font pas l’objet d’offres d’emploi car beaucoup d’entreprises méconnaissent ce moyen d’attirer de futurs talents.

Il n’est pas toujours facile de contacter une entreprise qui a priori n’ouvrent pas de nouveaux postes en VIE mais sachez que vos compétences et votre envie de travailler pour elle représentent les conditions pourtant suffisantes et justifient par là même votre candidature. 

Une offre de VIE postée sur internet reçoit en moyenne une centaine de
candidatures. Face à cette concurrence féroce, attendre les offres mises en
ligne sur Civiweb ne suffit pas si vous voulez optimiser vos chances de trouver
un VIE. Il va falloir prendre l’initiative d’envoyer votre candidature de
manière spontanée et par anticipation afin de contrer la concurrence.

Quand tu envoies ta candidature spontanée, tu dois mettre en avant ton intérêt pour l’entreprise convoitée. En d’autres termes, tu les contactes car tu estimes avoir soit l’expérience professionnelle souhaitée soit le bagage académique pour contribuer au développement de l’entreprise à l’international dans le pays dans lequel tu veux t’expatrier.

Adopter l’approche commerciale pour trouver un VIE

Vous offrez vos services, vous ne demandez pas un emploi.  Un projet doit pouvoir tenir face à un professionnel. La place du réseautage est primordiale, c’est en rencontrant, en discutant qu’on en arrive à entendre parler de postes qui se libèrent ou se créent.

Avant de créer des interactions physique, on multipliera les demandes virtuelles.

Une méthode qui marche très bien en parallèle de la candidature spontanée pour trouver un V.I.E est la stratégie de la prospection sur Linkedin. Vous allez devoir vous vendre, vous, votre projet et le dispositif VIE aux Managers susceptibles d’ouvrir un poste. 

Mettez en avant le coût très faible pour l’entreprise d’un Volontaire
par rapport à un contrat d’expatrié lors de votre approche qui est généralement
bien moins cher qu’un contrat d’expatrié. Agissez comme un ambassadeur du
programme vie
, et vendez le dispositif.

Si on appartient à une catégorie spécifique de profession (ingénieurs par exemple) ou si on sort d’une école reconnue, il faut se rapprocher des groupes et réseaux alumni. Votre réputation est déjà faite du fait de votre diplôme et les missions VIE tournent souvent plus facilement.

Exploiter Linkedin pour trouver un VIE

Grâce à l’onglet ‘’personnes employées dans cette entreprise’’, on peut passer en revue les employés, l’idée est de trouver le recruteur si il est sur LinkedIn et de le demander en ajout de contact. Mais le recruteur n’est pas forcément le plus important, ajoutez également des employés qui pourraient potentiellement être vos managers voire même collègues. Ajoutez uniquement les personnes avec qui une discussion pourrait stratégiquement vous être le plus utile.

Tous ne vont pas vous accepter, d’où l’intérêt de multiplier la démarche pour le plus d’entreprises possibles. Quand les contacts vous acceptent, l’idée est de leur envoyer sans trop tarder un petit message. Il ne s’agit pas d’une lettre de motivation formelle, simplement d’une note expliquant qui vous êtes. Ce que vous recherchez, votre intérêt pour l’entreprise et votre volonté d’en savoir plus sur l’entreprise, les opportunités dans le secteur et des conseils pour votre recherche d’emploi si la personne le veut bien.

Profitez en pour inclure votre CV, dans le cas ou un poste se libérait ou une opportunité se présenterait ça peut marcher pour trouver un vie.

Passer du virtuel au réel le plus rapidement possible

Après quelques messages, il se peut que certaines personnes vous proposent d’aller boire un café, ou de faire un appel Skype (vous pouvez aussi le proposer vous même si le contact avec la personne est bien établi). Ces rencontres sont précieuses, car elle vont vous permettre de vous présenter et de mettre en avant votre recherche d’emploi, mais elles vous permettront aussi et surtout de poser toutes vos questions, de découvrir de nouvelles entreprises dans votre secteur, de mieux comprendre le fonctionnement et comment optimiser votre recherché d’emploi.

Après avoir déposé vos candidatures spontanées, essayez toujours de vous signaler après coups auprès des personnes pertinentes sur LinkedIn. Il se pourrait très bien que votre candidature inspire la création d’un poste à la personne à qui vous vous adressez!

Anticiper les renouvellements de VIE pour se positionner :

Il est vrai que beaucoup d’entreprises ne diffusent pas leurs annonces sur Civiweb et pourtant elles embauchent des VIE. Ainsi comment accéder au marché caché et comment faire pour trouver la liste des entreprises à démarcher?

Il faut savoir qu’un contrat V.I.E est généralement de 12 mois renouvelable ou directement de 24 mois avec une moyenne en poste de 18 mois.

Cela signifie qu’il y a un important turnover et la grande majorité des entreprises (surtout les très grosses) ré-ouvrent un poste de VIE une fois la mission terminé.

Il est inutile d’envoyer vos messages et candidatures spontanées de VIE en trop
grand nombre sans targeter avant tout votre recruteur potentiel par pays, par
continent, secteur ou domaine d’activité désiré. La bonne stratégie consiste à
retrouver les offres antérieures (2,3 dernières années) afin d’anticiper la fin
des contrats de façon à postuler à votre tour.

Il faut cibler les bonnes entreprises c’est à dire uniquement les entreprises françaises disposant de filiales à l’étranger car se sont les seules qui peuvent accueillir un VIE.

Comment accéder aux listes d’entreprises intéressantes à démarcher pour trouver un VIE?

Environ 2000 entreprises françaises ont fait appel à un ou plusieurs VIE et le chiffre
est en augmentation constante. Il y a encore du nombreuses entreprises à
l’étranger qui ne connaissent pas les avantages qu’un jeune vie pourrait lui
apporté à vous de les trouver.

Dans l’onglet Hacktaliste (https://hacktonvie.com/hacktalisteentreprise)
vous aurez accès à une banque d’entreprises locales par pays, triées par
domaines, qui ont déjà manifesté leur volonté d’intégrer un VIE. Une importante
base de données est mise à votre disposition, le tri par domaine est étoffé et
l’on peut préciser vers quel pays orienter votre recherche.

Se faire connaitre de l’entreprise !

Il n’est pas toujours facile de contacter une entreprise qui a priori n’ouvrent pas de nouveaux postes en VIE mais sachez que vos compétences et votre envie de travailler pour elle représentent les conditions pourtant suffisantes et justifient par là même votre candidature.

S’il n’y a pas d’ offre VIE , votre candidature spontanée (et votre travail
réseau) n’est pas perdue pour autant pour trouver un vie car elle vous aura permis de vous faire connaitre au département des ressources humaines et elle pourra être étudiée
lorsqu’un poste s’ouvrira. Il se peut aussi que votre profil corresponde à un
besoin qui va enclencher une procédure de recrutement.

Lorsqu’ils reçoivent des candidatures spontanées, certains
recruteurs pensent à des fonctions auxquelles les candidats ne pensent pas
eux-mêmes. Une grande partie des embauches sont en fait de la création de
poste, à l’opportunité.

La recherche d’un V.I.E doit s’effectuer bien en amont, nous recommandons environ 6 mois avant une date de départ souhaité.

Trouver un VIE est un marathon et non un sprint.

Pour tenir il va falloir adopter la bonne attitude et travailler son profil en profondeur.

  • Restez positif

Quand tu envoies ta candidature spontanée, tu dois mettre en avant ton intérêt pour l’entreprise convoitée. En d’autres termes, tu les contactes car tu estimes avoir soit l’expérience professionnelle souhaitée soit le bagage académique pour contribuer au développement de l’entreprise à l’international dans le pays dans lequel tu veux t’expatrier.

  • Revoyez votre CV

Comment ne pas perdre la motivation dans votre recherche, c’est-à-dire, on a souvent le sentiment d’être inutile, et on perd souvent le fil des démarches entreprises.

Il se peut que le CV peut être la cause des difficultés rencontrées pour un trouver un vie. Par exemple quelques conseils: Ne mettez pas votre âge, Ne mettez pas votre adresse postale, car si vous êtes mobile, cela peut être un frein pour le recruteur. Testez différentes choses, l’idée c’est que le CV ne doit pas être un document statique, il va
obligatoirement être amené à évoluer.

Donc si votre CV ne débouche pas par un entretien : expérimenter une nouvelle présentation, de nouvelles formulations et posez vous la question de vos compétences professionnelles en fonction de chaque offre à laquelle vous postulez.

Vous souhaitez un retour complet de votre CV avec les meilleurs templates qui marchent auprès des entreprises c’est par ici : https://hacktonvie.com/hacktoncv

  • Faites du bénévolat

Ce qui déprime les candidats, c’est le fait de se sentir inutile, on se dit qu’on ne sert à rien, je ne fais rien, je ne produis rien, c’est difficile à vivre. Le fait d’aider son entourage, quelques heures par semaines, (ça peut être aider des enfants en échecs scolaire, être actif dans le cadre d’une association caritative) ça redonne un sens. Par ailleurs, cela peut être un sujet de discussion durant l’entretien. Qu’avez-vous fait durant votre chômage?

Vous pourrez dire « Écoutez, j’ai fait ma recherche d’emploi etc… Mais je me suis également investi dans une association, dont le but est de venir en aide aux enfants handicapés. Le bénévolat vous redonne de l’estime de vous-même.

  • Revoyez votre façon de vous présenter

Par exemple, si vous avez l’habitude de faire une présentation chronologique. Optez pour une présentation qui va mettre en valeur vos compétences. Si vous avez déjà une
présentation par compétence, essayez de varier un petit peu la place des blocs,
de varier les exemples.

Adaptez vos exemples en fonction du recruteur, pour avoir plus de souplesse. Préparer des anecdotes qui vous mettent en valeur.

Une bonne présentation est une synthèse avec clarté, cohérence, et  concession.
Mettez en avant vos points forts, et oubliez vos faiblesses.

  • Faites du sport

Pour garder le moral, faites du sport. Quand on n’a pas de travail, on a tendance à se laisser aller, on a plus de rythme.

Le fait de faire du sport, vous remet dans une dynamique. En un sens, c’est faire croire à
votre cerveau qu’il se passe quelque chose. Donc faites du sport (de la marche,
du vélo, de la natation,) ne serait-ce que quelques heures par semaine. Cela va
vous remettre dans une dynamique, et va vous permettre de relancer la machine.

  • Travaillez les exemples que vous allez donner à l’entretien

Faites un petit exercice, qui consiste à un faire un bilan de vos expériences « Sur ce poste-là, quelles ont été mes réalisations marquantes? ». Se remémorer vos souvenirs de succès, va vous remettre dans l’ambiance et va vous permettre d’être plus efficace et plus actif.

  • Tenir un journal

Pour marquer vos succès et vos avancées, tenir un journal. Des études scientifiques ont montré que les personnes qui tenaient des journaux intimes, ou qui prennent des notes sur une phase de leur vie, avec le recul c’est quelque chose qui les motivaient, car ils se voyaient progresser. En particulier, lorsqu’ils réalisaient les bons passages, ou ils ont eu des succès, ça les remet dans l’ambiance. Un journal, c’est quelque chose qui peut vous aider à garder un bon moral.

  • Ne restez pas isolé

Avec l’aide de ses listes d’entreprises vous allez pouvoir accélérer votre recherche et booster vos chances de trouver un VIE!

Rejoignez par exemple une association professionnelle, un groupe de cadre, pas forcément dans l’objectif de trouver du travail toute suite. L’idée c’est de voir du monde et
de se mettre dans une dynamique, pour effectivement rester actif, avec le
marché du travail. Si vous habitez en Ile-de-France, je vous recommande, de
rejoindre les Ateliers de conversation en anglais, animés par un locuteur
natif, chaque Lundi à la BPI.

La plupart du temps on se démotive, car on rentre dans une routine, on fait les mêmes
choses, on n’a pas forcément de résultats. 

Trouver un vie peut-être un vrai parcours de combattant, votre ténacité sera la clé.

Liens utiles :

Vous avez besoin d'aide pour décrocher un V.I.E

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *