Minimaliste

Adopter le Minimalisme et voyager plus librement

Lorsque j’ai commencé, je voyageais avec 2-3 grosses valises remplies à raz-bord. C’était l’enfer pour se déplacer, pour passer les portiques de métro..

Maintenant, je n’ai que 1 ou 2 sacs pour tenir au moins 6 mois dans un pays, c’est très pratique.

Plus je voyage, plus mes sacs sont petits, et plus je réalise que je n’ai pas besoin de grand chose.

Avoir trop de vêtements ou d’équipements devient une pollution pour l’esprit.

Découvrir que ma vie (matérielle) ne tient qu’en une valise me donne un sentiment immense de liberté.

Dans une société de consommation, un des grand bénéfice de vivre à l’étranger et en mobilité est que l’on apprend rapidement à vivre avec moins.

On se focalise sur l’essentiel.

Vous gagnez un meilleur sens de la valeur de l’argent qui devient avant tout un moyen de liberté.

Un pull à 50 euros ? ou un ticket d’avion vers le Portugal pour le même prix?

“Ceux qui désirent le moins de choses sont les plus près des dieux” Socrates

Si on a besoin d’acheter quoique se soit, c’est souvent largement moins onéreux localement qu’en France.

Vivre à l’étranger en Amérique Latine, Asie ou Afrique avec une réserve en euros est vraiment un luxe. Je loue un appartement en Colombie à 200 euros par mois , le même vaut 1000 euros à Paris… Concrètement ça signifie qu’en 1 mois à Paris vous pouvez vivre 5 mois en Colombie.

Beaucoup de gens qui ne voyagent pas à long terme le font car ils veulent conserver leurs situations, leur travail, leurs biens matériels. Il y a la peur de déclassement.

Pour moi, le matériel devient obsolète face à la valeur des expériences et souvenirs qui, eux, sont impérissables.

« Un voyage est la seule chose qui s’achète et vous rend plus riche. »

Vous avez besoin d'aide pour décrocher un V.I.E

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *